Deutsch English Français

Pour aller plus loin...

PDF Dépliant

PDF Affiche

 

Saison 2016

Première saison depuis la restauration de l’instrument et la reprise des activités de l’association, cette édition 2016, si elle est réduite dans le temps, n’en demeure pas moins une illustration de l’ambition de l’association des Amis de l’Orgue Cavaillé-Coll de Saint-Maurice-de-Bécon de faire rayonner l’instrument au plus haut niveau dans une programmation originale, variée et accessible.
Les rendez-vous de cette saison sont organisés en deux temps : un festival de printemps proposant quatre concerts et ayant vocation à être reproduit tous les ans, puis deux manifestations, prémices du retour mensuel des Samedis de l’orgue pour la saison 2016-2017.

Samedi 9 avril, 17h15

Antonin Dvořák, Symphonie du Nouveau Monde

En conclusion des rencontres régionales de l’association Orgue en France, présentation concertante de l’instrument par Thomas Monnet, organiste titulaire.

Entrée libre

Samedi 7 mai, 17h15

Audition des élèves de la classe d’orgue du Conservatoire Municipal de Gagny dans le cadre du Jour de l’Orgue.

Entrée libre

Jour de l'Orgue

Festival

Orgue en scène

L’un dédié à l’art sacré et l’autre profondément profane, l’orgue et l’opéra ont longtemps emprunté des trajectoires divergentes. Ce qui est bon à la scène ne saurait l’être à l’église. Dans les grandes œuvres de Mozart ou de ses prédécesseurs italiens, l’orgue a toujours été absent ou alors cantonné au continuo. Développant une rhétorique commune à ces deux styles, le XVIIIe siècle français tend à effacer une frontière qui de noëls champêtres en scènes pastorales va aboutir une centaine d’années plus tard avec des compositeurs tels que Louis-James-Alfred Lefébure-Wély à un rapprochement inéluctable. L’éclosion des orgues de salon et des transcriptions qu’ils autorisent va définitivement projeter l’orgue sur le devant de la scène comme en atteste le Faust de Gounod.
Originaires d’Allemagne, de Grande-Bretagne, Suède ou des Etats-Unis, les artistes de cette saison internationale ont néanmoins tous un lien particulier avec la France qui les amènera à révéler les facettes insoupçonnées du grand orgue Cavaillé-Coll de Saint-Maurice-de-Bécon, quelques mois seulement après la fin de sa restauration.

 

Plein-tarif : 15 €
Tarif réduit (moins de 16 ans, étudiants, chomeurs) : 8 €
Abonnement : 4 entrées pour le prix de 3
Information et réservation : ici ou 07.88.12.31.97

VENDREDI 20 MAI 2016, 20H30

Richard Wagner

Une Soirée Musicale chez Albert baron de l'Espée

Suzanne Thorp, soprane
Christoph Kuhlmann, orgue

Œuvres de Richard Wagner

C’est en écoutant l’orgue de Bécon alors installé à Gerbéviller, qu’Albert de l’Espée découvre la splendeur sonore des orgues d’Aristide Cavaillé-Coll. Peut-être sa passion pour ces instruments est-elle née à ce moment ? Une passion qui lui fera commander plusieurs orgues au génial facteur dont un, monumental (plus de 70 jeux), pour son château d’Ilbarritz, aujourd’hui au Sacré-Coeur de Montmartre.
Un instrument de concert dédié à la musique d’une des plus grandes figures musicales de son siècle : Richard Wagner !

Jeu de l'organiste retransmis sur écran géant
Tarifs

VENDREDI 27 MAI 2016, 21h

Ciné-concert : Le Fantôme de l’opéra

Film de Rupert Julian (1925) d’après Gaston Leroux
Accompagnement musicale improvisé à l’orgue

Hampus Lindwall, orgue

Evoluant entre histoire d’amour et angoisse, ce Fantôme de l’opéra est devenu un classique du cinéma muet. A n’en pas douter, le talent reconnu d’improvisateur novateur d’Hampus Lindwall lui permettra de revisiter la longue tradition d’accompagnement des films muets de manière décapante.

Tarifs

VENDREDI 3 juin 2016, 20H30

De la scène à la tribune

Pascale Karampournis, violon
Kurt Lueders, orgue

Œuvres de Dubois, Franck, Gounod, Kreisler, Marteau, Rheinberger

Au Second Empire, plus d’un critique constatait le paradoxe : la musique d’opérette sévissait partout dans les offices sacrés (l’« opéra du petit peuple  »), tandis que le « vrai » esprit de la musique sacrée fleurissait à l’opéra avec ses scènes d’église et les relents pieux de telle procession ou « méditation ». Le violon, chanteur par excellence, s’allie ici avec les tuyaux pour explorer les recoins de l’art du chant lyrique et ses retombées. Heureuse époque où un même musicien pouvait parfaitement, à l’instar d’un Gounod, s’illustrer au théâtre en semaine, puis regagner sa tribune d’orgue le dimanche…

Jeu de l'organiste retransmis sur écran géant
Tarifs

VENDREDI 10 juin 2016, 20H30

Best, Lemare & Co

Transcriptions à l’anglaise

Gerard Brooks, orgue

Œuvres de Gluck, Humperdinck, Meyerbeer, Rossini, Verdi, Wagner

Comme tout pays, l’Angleterre possède ses images emblématiques. Quant à l’orgue anglais, c’est la transcription, servie magistralement par de grands et ingénieux facteurs d’orgues et illustrée par deux géants de cet art : William Thomas Best puis Edwin Lemare. Gerard Brooks, féru de l’orgue orchestral britannique autant que des grands Cavaillé-Coll, se rend à l’opéra pour tirer de l’orgue de Bécon toutes les émotions, le drame, les couleurs, le spectacle, l’intimité aussi de la scène lyrique. Le Marquis nous invite à gagner la salle où l’orchestre s’accorde… l’attente est à son comble… le rideau se lève…

Jeu de l'organiste retransmis sur écran géant
Tarifs

 

 

 
© Amis de l'Orgue Cavaillé-Coll de Saint-Maurice-de-Bécon - 2016